L'avocat algérien établi au Canada Sofiane Chouiter a révélé que le dossier de l'affaire du journaliste Khaled Drareni était sur le bureau du Premier ministre canadien, Justin Trudeau. Selon lui, le gouvernement canadien suit de près l'affaire du journaliste, condamné par la justice algérienne.

En effet, dans une publication partagée sur sa page Facebook, Sofiane Chouiter affirme que le gouvernement canadien suit de près l'affaire du journaliste indépendant Khaled Drareni. L'expert algérien en droits de l'Homme a indiqué qu'il avait lui-même remis au Premier ministre canadien, Justin Trudeau, un dossier sur cette affaire.

Sofiane Chouiter a également assuré que le bureau du Premier ministre canadien lui avait affirmé que le ministère des Affaires étrangères du Canada avait reçu le dossier de Khaled Drareni. Selon l'avocat, le département de la diplomatie canadienne compte suivre l'affaire avec les autorités algériennes.

Dans la foulée, Sofiane Chouiter a rappelé qu'il avait aussi saisi les rapporteurs spéciaux des Nations unies chargés des droits de l'Homme. Vendredi, l'Union européenne (UE) avait réagi à la condamnation à trois ans de prison ferme prononcée par la justice algérienne à l'encontre du journaliste et correspondant Khaled Drareni, accusé d'« incitation à attroupement non armé» et d'« atteinte à l'unité nationale » après avoir couvert une manifestation du Hirak.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Selon son porte-parole, l'UE se dit préoccupée par l'affaire du journaliste et qu'elle était en discussion avec les autorités algériennes. Le ministère de la Communication a également réagi à cette condamnation qui a suscité une large indignation. Il avait soutenu que Drareni n'avait jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle.

Lire aussi : Naissance d’un comité de soutien au journaliste Khaled Drareni