Le joueur franco-algérien d’Angers SCO, Rayan Aït-Nouri, a été testé positif au coronavirus. En effet, son club, qui doit jouer à Dijon pour la première journée de la Ligue 1, a annoncé, dans un communiqué, que son latéral gauche Rayan Aït-Nouri avait été placé en quatorzaine.

Ainsi, Rayan Aït-Nouri ne pourra pas entamer la saison avec Angers. Ce dernier a confirmé que le Franco-Algérien, âgé de 19 ans, avait été contrôlé positif au coronavirus. En prévision du match programmé à Dijon, dans le cadre de la première journée de la Ligue 1, l’ensemble du groupe a été soumis à des tests PCR de dépistage. Il s'est avéré que le latéral gauche algérien, qui ne souffre d'aucun symptôme, est positif au virus. Il s'agit du premier cas de coronavirus détecté au sein de ce club.

 Selon le protocole de la Ligue professionnelle de football (LFP), le virus est considéré comme circulant dans un club à partir de quatre cas positifs (joueurs ou encadrants) sur huit jours glissants. Ainsi, dès la réception des résultats de dépistage, le Franco-Algérien a été immédiatement placé en quatorzaine. Angers SCO assure que « le groupe reste solidaire et mobilisé pour le déplacement à Dijon ce samedi ».

Le Franco-Algérien sera soumis à des examens complémentaires dès son retour

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Par ailleurs, Angers SCO a précisé que l’ensemble du « groupe, staff compris, demeure sous la surveillance renforcée du médecin du club. De nouveaux tests seront effectués la semaine prochaine et Rayan Aït-Nouri sera soumis à des examens complémentaires préalables à son retour ». 

Pour rappel, vendredi 14 août, c'est l’international algérien Mehdi Abeid qui a été testé positif au coronavirus. Il s'agit du premier joueur algérien à être contaminé par le coronavirus et le sixième au sein de son club, le FC Nantes. Plus récemment encore, un autre international algérien évoluant en France a été contaminé au Covid-19. Il s’agit d’Andy Delort, sociétaire de Montpellier HSC. Le joueur avait annoncé lui-même sa contamination sur les réseaux sociaux.