Un Algérien rapatrié récemment de France a été sommé, par la direction de l'aéroport d'Alger, de payer une grosse somme afin de pouvoir récupérer sa voiture qu'il avait garée dans le parking de l'aéroport. En effet, les responsables de l'enceinte ont demandé pas moins de 24 millions de centimes pour libérer le véhicule de ce passager. Ce dernier a lancé un appel aux responsables afin d'intervenir en sa faveur. 

Parti en France avant la fermeture des frontières, l'homme ne se doutait pas des mésaventures qu'il allait endurer. Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, le passager algérien explique : « A mon départ, j'avais prévu de passer deux jours en France. Raison pour laquelle j'ai décidé de laisser mon véhicule dans le parking de l'aéroport d'Alger pour rentrer avec à mon retour ».

Alors qu'il se trouvait en France, l'Algérie avait annoncé la fermeture de ses frontières extérieures. Le concerné s'est donc retrouvé bloqué de l'autre côté de la Méditerranée. Il attendait un éventuel vol de rapatriement pour pouvoir rentrer en Algérie. Un vol qui a tardé à venir.

L'aéroport d'Alger exige 24 millions de centimes pour libérer sa voiture

Ce n'est qu'au bout de cinq mois que le passager a pu rentrer en Algérie. Néanmoins, l'Algérien n'était pas au bout de ses peines. Se rendant à l'aéroport d'Alger, où il avait parqué, en mars dernier, sa voiture, la direction de l'aéroport lui a signifié qu'il devait payer 24 millions de centimes s'il voulait récupérer son véhicule. Désorienté, l'homme a filmé sa voiture encerclée de barrières et de chaînes, pour l'empêcher de la faire sortir.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Choqué par le montant, l’intéressé a exprimé son mécontentement. Il s'est dit victime d'une injustice et se demande en quoi c'était de sa faute d'avoir été bloqué en France, pour qu'on lui taxe cette somme à payer pour le parking de sa voiture. Il a d'ailleurs lancé un appel au Premier ministre ainsi qu'au ministre des Transports afin d'intervenir et de l'aider à récupérer sa voiture, bloquée à l'aéroport Houari Boumédiène d’Alger.

Lire aussi : Bagages disparus à l’aéroport d’Alger : Des Algériens rapatriés de France s’indignent