Maroc : Les révélations inédites de Nicolas Sarkozy sur Mohammed VI

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il avait été soutenu par le roi du Maroc, Mohammed VI, lors de son premier divorce. Nicolas Sarkozy a encensé le roi marocain, dans le premier tome de son dernier livre, « Le Temps des Tempêtes », écrit pendant le confinement et édité le 24 juillet dernier, sur ses relations avec les présidents africains pendant qu'il était à l’Elysée.

Dans cet ouvrage, Nicolas Sarkozy est revenu sur sa première visite officielle au Maroc ainsi que son séjour dans la ville de Marrakech, qu’il a qualifiée de « lieu unique au monde ». Il affirme que le roi du Maroc l'a appelé au téléphone et l'a invité chez lui lors de son premier divorce. « Emmenez vos fils, je ne veux pas que vous soyez seul, j’y tiens beaucoup. Je leur présenterai mes neveux. Ils s’amuseront bien tous ensemble », avait dit Mohammed VI à l'ex-président français. Dans son livre, Sarkozy décrit Mohammed VI comme un  « homme d’une grande intelligence, très francophile, et d’une gentillesse qui ne se dément jamais ».

Sarkozy envoûté par la beauté de Marrakech et l'accueil de ses habitants

Revenant sur son séjour à Marrakech, Sarkozy n'a pas tari d’éloges sur cette ville. Il l'a qualifiée d'« une oasis d’où l’on peut apercevoir les neiges éternelles de la chaîne de l’Atlas (et qui) ne ressemble à aucun autre endroit. (...) Le ciel est d’un bleu unique. Les peintures de Majorelle en portent témoignage. Elles ne mentent pas. Les fleurs sont omniprésentes. Les odeurs sont celles d’un Orient qui aurait choisi de se rassembler tout entier dans cette ville miraculeuse. L’art et l’artisanat y ont pris racine depuis des siècles. L’air est doux. Le soleil y est garanti ».

Politique Entrée sans visa à Ceuta pour les Marocains ?

L'ancien président français témoigne de l'accueil des habitants, constaté dès son arrivée au Maroc. « Le soleil était au zénith et tapait fort. J’étais étourdi par la beauté du paysage, le bruit de la foule immense, la chaleur de l’accueil. Le roi avait bien fait les choses. De l’aéroport jusqu’à son palais dans la Médina, la foule était compacte peut-être sur dix à quinze rangées. Des dizaines de milliers de personnes se massaient sur notre passage".

Lire aussi : Témoignage de Nicolas Sarkozy sur Bouteflika et Mohammed VI


Vous aimez cet article ? Partagez !