Des opérateurs économiques et hommes d'affaires ont appelé le gouvernement à publier en urgence le cahier des charges relatif à la création de banques et de compagnies privées de transport aérien et maritime. Ces représentants du patronat ont indiqué au journal Echorouk qu'ils attendaient un cahier des charges avec des critères bien précis, pour éviter la reproduction du scandale de la banque El Khalifa.

Ainsi, les hommes d’affaires ont répondu à Abdelmadjid Tebboune qui a appelé à la création de banques et de compagnies privées de transport aérien et maritimes. Ils ont appelé à mettre sur le même pied d’égalité les entreprises privées et publiques en Algérie.

Hassen Khelifati, fondateur et PDG d'Alliance Assurances, affirme que "l'ouverture de l'investissement pour le secteur privé dans le domaine des banques et des compagnies de transport est un pas positif pour mettre fin au monopole du secteur public. Cette décision va créer, selon lui, des postes d'emploi et redynamiser la concurrence. Ainsi, la qualité du service va être améliorée".

Pour la création d'un organisme de surveillance et de régulation

Cependant, le patron d'Alliance Assurances a appelé à la création d'un organisme de surveillance et de régulation indépendant, qui interdira la discrimination entre le secteur public et le secteur privé. Hassen Khelifati a également incité à mettre en place un cahier des charges juste qui intègre les paramètres de qualité et de performance. Il a insisté sur le contrôle des investissements et a exhorté à mettre en place de nouveaux modes de financement, notamment à travers la bourse.

De son côté, Riad Tanka, président de l'Union nationale des jeunes investisseurs, a affirmé que la décision d'ouverture du secteur bancaire et celui du transport au privé allait mettre fin au monopole du secteur public et contribuer à faire sortir le pays de la dépendance de son économie aux hydrocarbures. Il propose la mise en place d'un cahier des charges rigoureux, pour éviter des scandales tel celui de la banque El Khalifa.

Lire aussi : Tebboune appelle les investisseurs privés à créer des compagnies de transport aérien