Le Rassemblement national démocratique (RND) s'est prononcé contre la dissolution des assemblées élues. Le parti de l'ex-alliance présidentielle s'est exprimé, mercredi 2 septembre, lors d'une réunion au siège du parti, à Alger.

Cette réunion, organisée avec les parlementaires du parti, en présence du bureau national et des secrétaires généraux des bureaux de wilaya, avait pour objectif de coordonner les positions des parlementaires, en prévision de l’amendement de la Constitution. Le secrétaire général du parti, Tayeb Zitouni, a profité de l'occasion pour tirer à boulets rouges sur « ceux qui appellent à la dissolution des assemblées élues ». Il a affirmé que « le Président n’a, à aucun moment, évoqué la dissolution des assemblées ».

« Nous sommes contre, car cela s’apparente à une période de transition déguisée », explique le secrétaire général du RND. Il conclut, à ce propos, que cette période de transition n'est pas envisageable au « moment où l’Algérie a élu démocratiquement son Président ».

Par ailleurs, Tayeb Zitouni a insisté auprès des cadres de son parti pour voter en faveur de la nouvelle Constitution. « Nous sommes avec cette nouvelle Constitution, car elle reflète l’image de la nouvelle Algérie », déclare-t-il. Tayeb Zitouni a également indiqué que son parti avait présenté 60 propositions pour enrichir la future Constitution.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Tebboune a décidé de dissoudre les assemblées élues

Il faut rappeler que l’information sur la dissolution des assemblées élues, à savoir l’APN, les APW et les APC, a été rapportée par les initiateurs du collectif « Force nationale de la réforme ». Abdelkader Bengrina, l'un des participants à la rencontre avec Abdelmadjid Tebboune, avait aussi affirmé, sur sa page Facebook, que le chef de l’Etat s’était engagé à dissoudre les assemblées élues actuelles, juste après le référendum sur la Constitution.

Lire aussi : Algérie : « Tebboune révisera la Constitution en octobre et dissoudra les assemblées élues »