La Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH) a rendu public un communiqué pour lancer un appel quasi-solennel à propos de la détention du journaliste Khaled Drareni. Cet appel, lancé ce dimanche 13 septembre, intervient deux jours avant le verdict qui doit être rendu après son procès en appel tenu la semaine dernière.

La LADDH appelle, bien entendu, à la libération immédiate de notre confrère Khaled Drareni qui se trouve à la prison de Koléa (Tipaza) depuis la fin du mois de mars. L'Organisation non-gouvernementale (ONG) appelle également à la libération de tous les détenus d'opinion et "à la cessation des arrestations et des poursuites des personnes n’ayant fait qu’exprimer pacifiquement une opinion".

Pour la LADDH, l'emprisonnement de Khaled Drareni est un "affront aux droits de l'Homme". "Khaled Drareni est à son sixième mois de détention alors qu’il n’a fait qu’exercer ses droits aux libertés d’expression et de la presse", estime cette organisation de défense des droits de l'Homme.

La LADDH poursuit son communiqué en rappelant que les droits concernés dans ce dossier sont garantis par les textes nationaux et internationaux. "Les droits aux libertés d’expression et de la presse ne sont pas des crimes. Ils sont consacrés et garantis par la Constitution et le pacte international relatif aux droits civils et politiques ratifié par l’Algérie", ajoute encore l'ONG.

À lire aussi :  Visites et gestes diplomatiques : L'Occident veut s'assurer les faveurs d'Alger

Pour rappel, le journaliste Khaled Drareni se trouve en prison pour avoir couvert une manifestation du Hirak le 7 mars 2020. Il a été arrêté en compagnie de deux autres activistes, en l'occurrence Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche. Il a été condamné en première instance à trois années de prison ferme alors que ses deux co-accusés ont écopé de deux années de prison, dont quatre mois ferme. Lors du procès en appel tenu le 8 septembre 2020 au tribunal de Sidi M'hamed, à Alger, le procureur de la République quatre années de prison ferme à l'encontre des trois inculpés. Le verdict a été mis en délibéré pour mardi 15 septembre.

Lire aussi : Khaled Drareni : RSF évoque un état de santé « particulièrement préoccupant »