Le tribunal de Sidi M'hamed à Alger a condamné ce mercredi 30 septembre l'ex-secrétaire général du FLN Mohamed Djemaï à deux années de prison dont une année avec sursis. Etant en prison depuis une année, l'homme d'affaires sortira de prison dans quelques heures.

En effet, l'ex-patron du FLN et homme d'affaires, originaire de la wilaya de Tebessa, quittera la prison d'El Harrach ce mercredi 30 septembre, après un peu plus d'une année d'emprisonnement. Il a donc purgé sa peine de deux années de prison dont une avec sursis. Aussi, sa peine est assortie d'une amende de 200 000 dinars.

Il importe de relever que ce verdict concerne le procès de l'ex-patron de l'ex-parti unique tenu le 23 septembre 2020. A l'issue des auditions, le procureur de la République a requis une peine de trois années de prison ferme assortie de 500 000 dinars d'amende.

Pour rappel, Mohamed Djemaï a été mis à la prison d'El Harrach en septembre 2019 dans une affaire liée à la corruption en Algérie. En fait, il était poursuivi pour "destruction de documents officiels en relation avec des affaires de corruption" et "menaces sur journalistes". Il s'agit du journaliste chroniqueur Saad Bouakba qui a déposé plainte contre l'ex-député. Le procureur de la République avait maintenu la procédure judiciaire malgré la décision du journaliste de renoncer à toutes les poursuites judiciaires contre Mohamed Djemaï.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Il faut rappeler aussi que la chambre d'accusation a rejeté à deux reprises les demandes de libération provisoire formulées par les avocats du mis en cause. La première demande a été déposé en avril 2020 alors que la seconde a été formulée en juillet de la même année.

Lire aussi : Algérie : Le nouveau secrétaire général du FLN gravement accusé