Le groupe Volkswagen dévoile ses ambitions en Algérie

Le géant allemand de l’industrie automobile Volkswagen prévoit l’ouverture d’une usine de construction de véhicules en Algérie. C’est ce qui a été conclu, jeudi 8 octobre, entre le ministère de l’Industrie et le représentant du constructeur allemand pour l’Afrique du Nord.

En effet, la représentation du Groupe Volkswagen pour l’Afrique du Nord étudie la possibilité d’installer une usine de construction de véhicules en Algérie avec un nouveau partenaire, conformément au nouveau cahier des charges.

Ainsi, les Allemands comptent se séparer définitivement de leur partenaire actuel, en l'occurrence Sovac. Ce dernier représente, depuis le début des années 2000, cinq filiales du groupe allemand, à savoir Volkswagen, Seat, Skoda, Audi et Porsche. Le contrat qui lie Sovac au groupe allemand prendra fin le 31 mars 2021.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Après avoir reçu des explications sur le nouveau cahier des charges, le Groupe Volkswagen estime que « les discussions avec la partie algérienne étaient intéressantes et constructives ». Il révèle, en outre, que le groupe essaie d’avancer dans ce projet pour ouvrir une usine de construction de véhicules en Algérie. Le groupe a d’ores et déjà reçu plusieurs propositions pour représenter ses marques en Algérie, notamment celle émanant d’un important groupe français.

De son côté, le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali, a révélé que les discussions avec le Groupe Volkswagen « avaient commencé il y a six mois ». Ainsi, le ministre confirme la volonté du constructeur allemand de se séparer de son partenaire Sovac. La condamnation des frères Oulmi par la justice a fait en sorte que les Allemands cherchent un nouveau partenaire pour représenter leurs filiales en Algérie.

Lire aussi : Algérie : Peugeot prêt à investir selon le nouveau cahier des charges


Vous aimez cet article ? Partagez !