Algérie : Abdelmadjid Tebboune envoie un message au Maroc

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé la position de l'Algérie vis-à-vis de la question du Sahara occidental. Envoyant un message direct au Maroc, le chef de l'Etat algérien a souligné que « référendum d'autodétermination constitue l'unique issue » dans le dossier du polisario.

L'Algérie ne compte pas changer de position vis-à-vis de la question du Sahara occidental. S'exprimant en marge de sa visite au siège du ministère de la Défense nationale, le président Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé son soutien pour la cause sahraouie. À ce propos, Tebboune a appelé les Nations unies à appliquer les décisions « afférentes au dossier du Sahara occidental concernant l'organisation d'un référendum d'autodétermination, reporté depuis près de trois décennies ».

Le chef de l'Etat a également souhaité « la nomination dans les plus brefs délais d'un Envoyé du Secrétaire général de l'ONU et la relance du processus de négociations entre les deux parties au conflit », à savoir le Maroc et le Sahara occidental.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

Le président Abdelmadjid Tebboune a en outre envoyé un message à son voisin du Maroc en affirmant que « la politique du fait accompli est vaine. Quarante-cinq ans sont déjà passés sans qu'une solution ne soit trouvée », poursuit-il. Et de souligner que « le référendum d'autodétermination constitue l'unique issue ».

« Ceux qui complotent contre l’Algérie ne s’arrêteront pas »

Par ailleurs, le président de la République a tenu à souligner que « l’Algérie a pu surmonter de nombreux écueils, par la volonté de Dieu et grâce au rôle de notre vaillante Armée et à la conscience de nos concitoyens ». Néanmoins, « nous ne sommes pas pour autant totalement à l’abri », fait-il savoir. Avant d'appeler à la vigilance, car « ceux qui complotent contre nous ne s’arrêteront pas, surtout aux frontières de l’Algérie, devenues le théâtre de conflits internationaux qui nous concernent directement, bon gré mal gré ».

Dans ce contexte, Tebboune a rappelé que l'Algérie « poursuit ses efforts permanents pour aider les frères en Libye à trouver de bonnes solutions politiques qui passent, impérativement, par l’organisation d’élections débouchant sur des institutions souveraines loin des ingérences et des conflits internationaux qui ne feront qu’aggraver la situation dans la région ».

Lire aussi : Fermeture des frontières algéro-marocaines : Tebboune tacle le Maroc

Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité


Vous aimez cet article ? Partagez !