Le ministère italien de l’Intérieur a annoncé, à travers un décret, l’ouverture des postes de travail dédiés aux saisonniers et aux non-saisonniers étrangers dont les Algériens. Le décret contient également des données relatives au mode de soumission des candidatures, rapporte, mardi 13 octobre, le média italien Stranieri Italia.

Selon la même source, le nombre de postes de travail ouverts aux ressortissants des pays non-membres de l’Union européenne (UE) dont l’Algérie fait partie, suivant le décret sur les flux 2020, s’élève à près de 30 850  postes. Les domaines prisés sont « le secteur de transport de marchandises, le secteur de construction hôtelière et touristique, mais aussi, le secteur de l’agriculture ». En outre, une partie de ces postes sera allouée aux étudiants ayant mené à terme leur programme d’études.

Soumission des candidatures

Ainsi, le décret sur les flux 2020 stipule que les candidats, étrangers dont les Algériens, intéressés par ces postes de travail seront tenus de soumettre leurs candidatures à partir de mardi 13 octobre 2020 à 9 heures du matin. Cette procédure sera ouverte jusqu’au 31 décembre 2020. La requête concernant le pré-remplissage des formulaires de demande est disponible via cette adresse.

Par ailleurs, les procédures relatives à la soumission des demandes, aux postes de travail, seront vérifiables via le site internet du ministère italien de l'Intérieur. Une assistance technique sera également fournie aux candidats en difficulté. Cette assistance est accessible via un formulaire de demande d’assistance disponible sur la page d’accueil en appuyant sur le bouton « Help Desk ».

À lire aussi :  Obligation de quitter le territoire français : Ce qu'il faut savoir

A noter que la pandémie du coronavirus a engendré des pertes colossales en termes de vies humaines en Italie. Ce virus a également mis à l’arrêt de nombreux secteurs d’activités si ce n’est la totalité. Pour rappel, l’Italie a entamé depuis lundi 1er juin une vaste opération de régularisation des sans-papiers. La décision a été prise vers la mi-mai afin de soutenir l’économie du pays face à la pandémie.

Lire aussi : Travail en France : Les étudiants algériens dans la tourmente