L’acteur français Gérard Depardieu a révélé dans une interview, accordée récemment au journal Le Point, le conseil que lui avait donné Vladimir Poutine à propos de son projet de s'installer en Algérie. La star du cinéma français a confié que le président russe lui avait prodigué un conseil qui l’a finalement dissuadé de s’installer en Algérie.

L’acteur français a évoqué son désir de vivre en Algérie, qu’il avait émis en 2018. Depardieu avait affirmé à l'époque qu'il souhaitait « avoir un pied-à-terre » à Alger, plus précisément près du port de la ville. « J'habite un peu partout mais je vais avoir bientôt un pied-à-terre à Alger, à la Madrague, comme Eric Cantona qui habite à Oran », a-t-il dit.

L’acteur controversé évoque le conseil de Vladimir Poutine : « Comme en Russie, Poutine m'a dit : tu ne vas pas rester six mois ». Il confie, par ailleurs, qu’il avait rencontré d’autres contraintes : « Je n'y reste pas, il fait trop chaud », a-t-il finalement décidé.

Dans son dernier livre paru cette semaine, Gérard Depardieu a livré tout l’amour qu’il voue au peuple algérien. Le dernier ouvrage de Gérard Depardieu, intitulé « Ailleurs », paru aux éditions du Cherche-Midi, fait découvrir la passion de la star française pour l’Algérie, où il fut somptueusement reçu sous le règne du président déchu Abdelaziz Bouteflika.

À lire aussi :  Le calvaire des demandeurs de titre de séjour en Seine-Saint-Denis

En février 2018, l’acteur de 71 ans avait fait parler de lui sur les réseaux sociaux après une déclaration polémique sur les Algériens de Marseille. « Les Algériens qui vivent à Marseille ne pourraient pas se comporter comme ils se comportent à Marseille en Algérie », avait-il lâché, avant de tenter de rectifier le tir :« Cela a peut-être été mal compris. Ce que j'ai voulu dire, c'est que les Algériens de Marseille n'oseraient pas dire le quart de ce qu'ils disent, en Algérie. Le sens du respect se perd. Il est beaucoup plus marqué là-bas. Je me suis intéressé à l'histoire de l'Algérie. C'est un peuple d'une grande intelligence qui a été bousculé par une armée d'analphabètes en 1830, » a-t-il expliqué.