Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé, lors de son passage, lundi 19 octobre, au JT de 20 heures de la chaîne TF1, avoir sommé le préfet de Seine-Saint-Denis de fermer la mosquée de Pantin. Cette mesure a été prise suite au partage, par cette mosquée, d’une vidéo dénonçant le cours sur les caricatures du prophète Mohammed, dispensé par le professeur d'histoire décapité vendredi 16 octobre en pleine rue. 

En effet, la mosquée de Pantin a relayé, sur sa page officielle Facebook, une vidéo dénonçant le cours sur les caricatures du prophète Mohammed, donné dans le cadre de l'enseignement de la liberté d'expression par Samuel Paty, l'enseignant décapité vendredi par un Tchétchène de 18 ans, près du collège où il exerçait.

La sanction contre cette mosquée n'a pas tardé à tomber. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a fait savoir qu'il avait demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de faire fermer ce lieu de culte musulman pour « incitation à la haine ». « Son dirigeant a relayé le message qui consistait à dire que ce professeur devait être intimidé, en relayant d'ailleurs l'adresse du collège », a-t-il justifié.

Nouvelle attaque contre une mosquée en France

En France, d'aucuns craignent que l'indignation et l'effroi qu'a suscité l'assassinat de Samuel Paty donnent lieu à une escalade de dérives antimusulmanes. D'ailleurs, dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 octobre, soit quelques heures après l'acte terroriste, une attaque contre la mosquée El Hidaya de Montélimar, dans le sud-est de la France, a été signalée. Le portail de ce lieu de culte a été arraché et tagué d'inscriptions islamophobes.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

L'acte de dégradation a été vivement dénoncé par le Conseil français du culte musulman (CFCM) sur Twitter. « La mosquée Al Hidaya de Montélimar victime d’acte de vandalisme et inscriptions antimusulmanes. Nous condamnons fermement cet acte ignoble, exprimons notre solidarité aux fidèles et responsables de la mosquée et les appelons en ces temps troubles à rester sereins et vigilants », a écrit le CFCM.

Lire aussi : France : Le message fort d'une maire d'origine algérienne victime de terrorisme