Le capitaine de l’équipe d’Algérie, Riyad Mahrez, ne cesse de faire le buzz sur les réseaux sociaux. L’attaquant de Manchester City a suscité une nouvelle fois la polémique suite à son apparition aux côtés de son ex-femme, Rita Johal.

C’était pourtant lors de la fête d’anniversaire de leur fille, Inaya, que les images de Riyad Mahrez avec son ex-épouse ont été prises. La petite fête a été organisée en présence de la famille de la Rita Johal. Cependant,Les images de Riyad Mahrez aux côtés de Rita et de son ancienne belle-famille ont suscité de multiples réactions sur la toile. Malgré sa séparation avec la jeune femme, d’origine indienne, l’ailier gauche des Citizens a tenu à être présent à la fête d’anniversaire de sa fille, Inaya.

Riyad Mahrez avait mis fin, en février dernier, à son mariage avec Rita Johal, suite aux sorties polémiques de la Britannique d’origine indienne. En novembre dernier, elle aurait été vue dans une boîte de nuit à Manchester en compagnie du boxeur américain Deontay Wilder, champion du monde des poids lourds (WBC).

Riyad Mahrez avait très mal vécu cette situation. Il avait quitté le stage de la sélection nationale algérienne pour entamer les procédures de divorce. Quelques mois auparavant, Rita s'était déjà distinguée de très mauvaise manière, lorsqu’elle avait publié une vidéo sur son compte Instagram alors qu’elle conduisait dangereusement. Les mains au volant, Rita Mahrez avait posé ses jambes sur le tableau de bord en roulant à grande vitesse.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

En décembre dernier, l’ex-épouse de l’international algérien est apparue sur une photo provocatrice, en compagnie de deux de ses amis, avec comme commentaire « The Algerian is out to play » (l’Algérien est hors-jeu).

En septembre, le clan du boxeur champion du monde Anthony Joshua l'accuse d’avoir essayé « d’utiliser son nom pour se faire de la publicité ». Le comportement jugé « indécent » de la jeune femme et l’air provocateur de ses multiples sorties ont été largement décriés par les internautes algériens.