Le gouvernement a mis en place un certain nombre de conditions pour octroyer des lots de terrain et des aides à l’habitat rural dans le cadre du programme de lotissements sociaux. Un dispositif d’aide qui ne concerne que les régions du sud et des Hauts-Plateaux.  

Le programme de lotissements sociaux dans les Haut-plateaux et le sud sera relancé prochainement en Algérie. Selon le journal arabophone El Bilad, qui a rapporté l’information samedi 24 octobre, trois départements ministériels, à savoir ceux de l’Intérieur, des Finances et de l’Habitat, ont convenu d’une disposition d’aide à l’auto-construction, soumise à certaines conditions d’éligibilité.

Autrement dit, pour pouvoir bénéficier de ce programme, qui porte sur l’octroi d’un lot de terrain et d’une aide financière destinée à l’habitat, le citoyen doit répondre à certaines exigences. Selon la même source, qui cite la note signée par les trois ministères, le postulant ne doit pas être propriétaire d’un bien immobilier, ni d’un lot de terrain ou d’une habitation. Les demandeurs qui ont déjà bénéficié d’une aide de l’Etat dans le cadre de l’habitat ne sont pas non plus concernés par ce programme.

Les listes des postulants seront passées au crible par le Fichier national du logement, indique la même source. En outre, l’octroi d’un lot de terrain est également tributaire du salaire mensuel du demandeur. Celui-ci doit justifier d’un revenu mensuel qui ne doit pas dépasser six fois le SMIC.

Idem pour l’aide financière dont pourra également bénéficier le postulant, à condition que son salaire soit égal ou inférieur à six fois le SMIC. Selon la même source, les lots de terrain qui seront attribués seront d’une superficie de 200 et 250 mètres carrés. Des lotissements seront construits suivant un plan urbanistique et architectural défini.