Les déplacements internationaux depuis et vers la France sont désormais soumis à de nouvelles restrictions. Comme l’a annoncé Emmanuel Macron, les frontières avec l’Union Européenne restent ouvertes, alors que les frontières extérieures sont fermées, sauf exception. Pour ceux qui sont autorisés à entrer en France, une nouvelle mesure est applicable depuis le 30 octobre.

Il s’agit d’un test de dépistage virologique négatif de moins de 72h, obligatoire pour entrer sur le territoire pour toute personne arrivant en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen. Pour les voyageurs n’ayant pas fait de test, il sera obligatoirement réalisé à l’arrivée à l’aéroport.

Les arrivants en France depuis un pays hors UE, dont l’Algérie, devront désormais disposer d’un test de dépistage virologique négatif. Faute de quoi, ils risquent de se voir empêchés d’embarquer ou d’être refoulés à l’arrivée.

Par ailleurs, pour entrer en France, deux documents sont nécessaires. Il s'agit de l'attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport et aux frontières. C'est aussi une déclaration sur l’honneur que l'on ne présente pas de symptômes de la covid-19.Ces documents sont téléchargeables sur le site du ministère français de l’Intérieur.

Le chef de l’Etat français a, en effet, annoncé que ces mesures sur les vols seront appliquées. Des « tests rapides obligatoires » seront également déployés « pour toutes les arrivées dans les ports, les aéroports » et « pour les déplacements internationaux », a-t-il fait savoir. « Aucun voyageur ne doit pouvoir entrer sur le territoire sans qu’on soit certain qu’il n’est pas porteur du virus », a insisté Emmanuel Macron.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

En Algérie, l’entrée en France est autorisée aux ressortissants européens, aux étrangers résidant en France et aux Algériens détenteurs d’un visa D pour un pays de l’espace Schengen. Néanmoins, aucune restriction sanitaire ne s’applique aux voyageurs en provenance des pays suivants : États-membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse.