L'Algérie a enregistré une baisse du nombre des cas de contamination au coronavirus. Le ministère de la Santé a fait état, ce samedi 7 novembre, de 581 nouveaux cas enregistrés depuis vendredi, soit 50 de moins que la veille. 

Pour la deuxième journée d'affilée, l'Algérie connaît une baisse sensible du nombre des personnes infectées par la Covid-19, après avoir observé une tendance haussière pendant plusieurs jours. Selon le bilan officiel de ce samedi 7 novembre, le pays a recensé 581 nouvelles infections, contre 631 cas la veille et 642 jeudi 5 novembre.

Ainsi, avec les contaminations de ces dernières 24 heures, l’Algérie compte un total 61 381 contaminations depuis le début de la pandémie en Algérie, soit à la fin du mois de février. Concernant les décès, les autorités sanitaires du pays ont déploré le douze nouveaux patients décédés au cours de ces dernières 24 heures. Ce qui porte à 2 036 le total des décès liés à la pandémie de coronavirus en Algérie. Le même bilan fait aussi état de 273 nouvelles guérisons. Le nombre total de personnes guéries passe ainsi à 41 783.

L'Algérie va acquérir le vaccin anti-covid « quel qu’en soit le prix »

S'exprimant à propos de la situation sanitaire que traverse le pays, le ministre de la Santé, de la Population et le Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait révélé, jeudi 5 novembre, que la hausse du nombre des contaminations par le coronavirus était due à la complexité de la nature du pathogène viral.

À lire aussi :  Classement de Shanghai 2022 : Les universités d'Afrique du Nord absentes

Il a reconnu que ce virus, qui frappe de plein fouet pratiquement tous les pays du monde, « n’est pas connu et n’est pas contrôlé et c’est un virus qui mute et qui change ». Il a souligné que le seul rempart face au coronavirus restait le strict respect des mesures de prévention sanitaire, notamment le port du masque.

Le ministre de la Santé a, en outre, affirmé que l’Algérie et 170 autres pays avaient entamé des négociations avec plusieurs laboratoires à travers le monde qui développent un vaccin contre le coronavirus, assurant que le gouvernement allait acquérir le vaccin « quel qu’en soit le prix ». Il a également fait savoir que huit laboratoires sont parvenus à atteindre la troisième étape de l’élaboration d’un vaccin contre la Covid-19.