L’Algérie a vécu au rythme d’une vague incendies qui se sont déclenchés, dans la soirée de vendredi 6 novembre, un peu partout sur le territoire. Au moins 10 départs de feu ont été enregistrés dans plusieurs régions du pays. Les images et les vidéos de ces incendies suspects et simultanés enflamment la toile. 

Pas moins d'une dizaine de grands incendies se sont déclenchés un peu partout en Algérie, ravageant des centaines d'hectares de superficie. A Oran, Tlemcen, Bejaïa, Tipaza, Bouira, Médea, Chlef et Blida, les départs de feu massifs et simultanés en ont surpris plus d’un. Dans certains cas, les feux ont même menacé des riverains. Comme à Tipaza où les habitants de la région de Gouraya ont dû quitter leurs maisons pour se réfugier dans le centre-ville. Deux personnes encerclées par les feux n’ont pas pu être sauvés par les pompiers.

Dans la localité de Aïn El Karma, à Oran, les populations n’ont pu survivre à “un incendie géant” que grâce à l’intervention des pompiers.

Des vidéos, largement diffusées sur les réseaux sociaux, montrent d’énormes incendies qui menacent des habitations. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des habitants fuir le secteur d’un important incendie qui se rapprochait de leurs maisons. Le feu recouvrait d’une épaisse fumée les alentours et les flammes dévoraient tout sur leur passage.

Le phénomène est d’une telle ampleur que des rumeurs folles se multiplient sur les réseaux sociaux. Les départs de feu seraient-ils criminels ? Aucun élément tangible n’a été dévoilé pour le moment.

Pour rappel, en août dernier, le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, avait instruit le gouvernement de procéder à « l’ouverture immédiate d’une enquête » à propos d’un certain nombre d’incidents suspects qui avaient touché plusieurs régions du pays.

La piste criminelle a été évoquée. Les autorités ont parlé d’un véritable complot. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, avait déclaré que certains incendies “sont d’origine criminelle”. Il avait indiqué que des pyromanes avaient été clairement identifiés.