Le journaliste Abdelkrim Zeghileche sortira de prison le 23 décembre 2020. La Cour d’appel de Constantine l’a condamné ce dimanche 8 novembre à une année de prison dont six mois ferme, selon une publication sur Facebook du Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Selon la même source, le journaliste a aussi écopé d’une amende de 50 000 dinars. Il a été condamné en première instance à deux années de prison et à une amende de 100 000 dinars. Donc, la Cour d’appel a revu sa peine à la baisse, une décision qui est allée à l’encontre du réquisitoire du procureur qui a demandé une aggravation de la peine, soit plus de deux années de prison.

En fait, Abdelkrim Zeghileche a été placé en détention à la prison de Koudia le 23 juin 2020, et à l’issue de sa condamnation, prononcée ce dimanche, il retrouvera la liberté le 23 décembre. Il était poursuivi pour “atteinte à la personne du président de la République” et pour “publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale”, selon le CNLD.

Pour rappel, le journaliste Abdelkrim Zeghileche a été condamné en première instance, au tribunal de Ziadia, à deux années de prison ferme et à une amende de 100 000 dinars. Lors de ce procès tenu le 17 août, le procureur de la République avait requis une peine de trois années de prison ferme assortie de 100 000 dinars d’amende. Il faut signaler également que son procès en appel était programmé pour le 4 octobre 2020, mais il a été reporté pour le 25 du même mois à la Cour de Constantine.

Lire aussi : Algérie : Le procès de 23 ex-détenus du Hirak reporté pour la 7e fois