L’Algérie a décidé d’élargir de nouveau la liste des wilayas concernées par le confinement partiel. Le Premier ministère a annoncé dans un communiqué rendu public, ce dimanche 8 novembre, que cette mesure concernait désormais 29 wilayas.

Le gouvernement algérien a décidé d’adapter les horaires du confinement partiel à domicile de 20 heures jusqu’au lendemain à 5 heures pour les wilayas concernées par cette mesure. Et ce pour une période de 15 jours à compter du 10 novembre.

Selon le communiqué des services du Premier ministère, il a été décidé de soumettre, pour une durée de quinze jours, à partir du 10 novembre 2020, neuf nouvelles wilayas à la mesure de confinement partiel à domicile, qui commencera à 20 heures et s'étalera jusqu'à 5 heures du matin le lendemain. Les wilayas nouvellement concernées sont « Adrar, Ilizi, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Guelma, Khenchela, Tipaza et Aïn Temouchent », précise le communiqué.

Les vingt wilayas qui étaient déjà sous couvre-feu nocturne sont Batna, Bejaïa, Blida, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Annaba, Constantine, Oran, Bouira, Boumerdes, M’Sila, Ouargla, Médéa, Bordj Bou Arreridj, Tébessa, Tiaret et Biskra. Dans ces 20 wilayas, le confinement partiel est prolongé de 15 jours, à partir du 10 novembre.

Par ailleurs, le gouvernement a décidé de reporter la rentrée universitaire et celle de la formation professionnelle jusqu’au 15 décembre. Il a été, aussi, décidé de fermer tous les marchés de véhicules pour une durée de 15 jours, à partir de mardi, et d’interdire les rassemblements publics et familiaux.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Les autres mesures prises concernent l’intensification des opérations de nettoyage et de stérilisation des espaces et édifices publics ainsi que les contrôles inopinés dans les écoles, les mosquées et les commerces, pour vérifier l’application des mesures barrières.