Un professeur universitaire a recommandé à l'Algérie de mettre en place un mécanisme adéquat pour faire face à la guerre médiatique que livre contre elle le Maroc. Il s'agit d'Ahmed Adimi, professeur à la faculté des sciences de l'information et de la communication, Université d'Alger 3.

Dans un entretien accordé mardi 10 novembre 2020 à l'agence de presse service (APS), l'universitaire estime en effet que l'Algérie est en retard dans ce domaine.

"Le Maroc ne cesse d'imputer, depuis de longues années, ses problèmes à l'Algérie. En effet, il mène actuellement une guerre médiatique et électronique sans cesse contre tout ce qui est algérien ou sahraoui en diffusant de fausses informations, notamment avec le développement des technologies de l’information en pensant qu'il y a un danger de ce côté », a-t-il déclaré.

Pour faire face à cette guerre médiatique et électronique, le professeur estime que l'Algérie doit impérativement créer des «bataillons» de blogueurs. Ces derniers serviront, a-t-il dit, de "forces spéciales" dans cette guerre, comme cela se fait dans d'autres pays.

"Le Maroc est soutenu par la France et l'entité sioniste"

"Le retard de l'Algérie dans la création de ces bataillons a laissé le champ libre au Maroc", a-t-il encore fait remarquer. Cela, ajoute-t-il, "permet de falsifier les faits pour nuire à la réputation de l'Etat".

Selon le même professeur, "le danger de cette guerre médiatique menée par le Makhzen réside dans le fait qu'elle répande de fausses idées et informations ciblant l'Algérie dont on ne connaît même pas la source, d'autant qu'elle a su renforcer sa force et imposer sa présence".

Tout en soulignant que le Maroc "est soutenu par la France et l'entité sioniste" dans cette entreprise, il affirme que cette guerre "vise également le Sahara occidental vu la grande activité des Sahraouis, notamment après la fermeture de la brèche d’El-Guerguerat, ce qui affecte les activités du Makhzen de trafic de drogue".

Lire aussi : Graves accusations de la presse marocaine contre l’armée algérienne