L’ancien chef du gouvernement marocain Abdelillah Benkiran s’est exprimé sur les relations qui lient le Maroc à l’Algérie. L’homme politique souligne qu’entre les deux pays et les deux peuples, il existe un très fort lien de fraternité malgré les divergences. 

Lors d’une conférence par vidéotransmission, Abdelillah Benkiran s'est, d'emblée, demandé « pourquoi le Maroc achète le pétrole russe et n’achète pas le pétrole algérien ». Pourtant, estime-t-il, cela « va à l’encontre de l’intérêt des deux pays ».

L'ancien chef du gouvernement marocain et membre du "Parti pour la justice et le développement" se dit, en outre, surpris que les frontières entre les deux pays restent fermées depuis 26 ans : « Quel est le problème qui empêche de construire le Grand Maghreb ? L’affaire du Sahara occidental en est-elle la raison, ou existe-t-il une autre raison ? Il n’est pas raisonnable que les frontières restent fermées depuis 26 ans ! » s'étonne-t-il.

Pour l’ancien ministre marocain, il est temps que l’Algérie « rouvre ses frontières avec le Maroc car il existe une relation de fraternité entre les deux peuples ». Au sujet du conflit du Sahara occidental, qui est à l'origine de la dégradation des relations bilatérales, Abdelillah Benkiran estime que cette affaire « doit être laissée aux Nations unies ». « Nous sommes condamnés à assumer notre responsabilité historique », ajoute-t-il.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

A signaler que l’écrasante majorité des citoyens marocains (89%) sont pour la réouverture des frontières algéro-marocaines, fermées depuis 1994 par l'Algérie. C’est ce que révèlent les résultats d’un sondage intitulé « L’intégration maghrébine en 2020 », réalisée entre mi-octobre et fin décembre 2019 par l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA).

Lire aussi : Algérie-Maroc : Appel de la diaspora pour l’ouverture des frontières