Ce jeudi 12 novembre, France Info a diffusé des images qui montrent les conditions atroces dans lesquelles sont transportés des milliers d’animaux de l’Hexagone vers les pays du Maghreb, notamment l’Algérie. Des images qui ont suscité la colère et l’indignation des associations pour la protection des animaux.

Les séquences montrent d’insupportables scènes de maltraitance animale : des bovins et des moutons roués de coups, recevant des chocs électriques et entassés dans des conteneurs pour être transportés vers les pays du Maghreb et du Moyen-Orient.

Ces conditions insoutenables ont fait réagir l’association Welfram, qui a exprimé toute sa colère et dénoncé les actes de torture infligés à « ces pauvres bêtes (qui) vivent un calvaire ». L’association fait savoir que 3 000 animaux, entassés et maltraités, subissent un trajet de plusieurs jours, citant comme exemple le trajet vers l’Algérie qui peut durer jusqu’à trois jours.

Adeline Colonat de l’ONG Welfram, qui a assisté en juillet et août derniers à un déchargement au port de Carthagène, en Espagne, témoigne des atrocités que subissent ces animaux. « C’était un défilé constant de camions qui arrivent du matin au soir et qui remplissent les cargos de plusieurs étages avec des animaux, des bovins et beaucoup d’ovins », déplore-t-elle.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Par ailleurs, l’activiste rappelle que la France ne devrait pas envoyer des animaux vivants au pays du Maghreb, dont l’Algérie, car, selon elle, « dans ces pays il n’y a pas d’infrastructure nécessaire pour l’abattage. Au-delà de l’abattage sans étourdissement, c’est l’agonie de l’animal qui est très longue ».

Elle explique à ce sujet que la mise à mort de ces animaux « est insupportable… C’est vraiment toute la partie qui précède la mort qui est insupportable pour l’animal ». Elle signale, aussi, que la viande de ces animaux n’est pas « désirée » sur le marché français.

Lire aussi : Aïd El Adha en France: Brigitte Bardot s’attaque de nouveau aux musulmans