La chambre pénale près la Cour de justice d'Alger a rendu, mercredi 18 novembre, son verdict concernant l’affaire de Mahieddine Tahkout, poursuivi dans des affaires de corruption. L'ancien patron de l'usine de montage automobile en Algérie a ainsi écopé d’une peine de 14 ans de prison ferme, tandis que les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal sont condamnés à 5 ans de prison ferme dans la même affaire.

La justice algérienne a prononcé ce mercredi de lourdes peines de prison à l'encontre de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout. L'homme d'affaires, qui dirigeait un important réseau de concessionnaires et possédait une usine d'assemblage du constructeur sud-coréen Hyundai, a été condamné à 14 ans de prison ferme.

Parmi les hommes d'affaires les plus influents de l'ère Abdelaziz Bouteflika, Mahieddine Tahkout a fait fortune en constituant une flotte de bus et en obtenant des marchés publics dans le secteur des transports universitaire et urbain. Son réseau de concessionnaires commercialisait Cima Motors Hyundai, Opel, Chevrolet, Suzuki, Fiat, Jeep ou encore Alfa Romeo. En juin 2019, il a été arrêté et mis en détention provisoire. En juillet dernier, le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) l'avait condamné à 16 ans de prison ferme pour "obtention de privilèges, d'avantages et de marchés publics en violation de la législation" et "blanchiment d'argent" avec ses deux frères et son fils, qui se sont vu infliger sept ans de prison ferme chacun.

Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 5 ans de réclusion, Abdelghani Zaalane acquitté

Par ailleurs, la justice a également prononcé des peines de prison à l’encontre des deux ex-Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Déjà lourdement condamnés dans d'autres affaires de corruption, ils ont été condamnés à 5 ans de réclusion, pour leur inculpation dans cette affaire. Les anciens ministres Youcef Yousfi et Amar Ghoul ont de leur côté écopé de 18 mois de prison avec sursis. Alors que le juge a décidé d'acquitter l'ancien ministre des Transports, Abdelghani Zaalane.