Le journaliste et écrivain Omar Touati a provoqué un tollé sur la toile, particulièrement sur les réseaux sociaux, avec une publication sur son compte Facebook dans laquelle il a qualifié Ferhat Mehenni de personne « à abattre ». De nombreux internautes ont dénoncé la justice restée de marbre devant cet « appel au meurtre » contre le chef du mouvement indépendantiste MAK.

En fait, le journaliste de Annaba parlait de la résolution du Parlement européen sur l'Algérie pour s'attaquer à Ferhat Mehenni. « Il est derrière la résolution du Parlement européen contre l'Algérie, avec la complicité active et le soutien logistique et financier du Maroc et d'Israël », a affirmé Omar Touati dimanche 29 novembre.

Jusque-là, il n'y a aucune entorse à la loi dans la mesure où l'auteur de cette publication ne fait que donner son avis sur une question donnée, en accusant le président du MAK. Mais il continuera en qualifiant Ferhat Mehenni de « salopard à abattre car il porte un grave préjudice à son pays et à son union sacrée ! »

De nombreux internautes ont réagi à cette publication, en s'insurgeant contre le mutisme de la justice, des services de sécurité et même des organisations des droits de l'Homme. Cependant, certains autres internautes n'ont pas hésité à apporter leur soutien à cette publication.

A noter que l'auteur de cette publication controversée est un ancien journaliste ayant collaboré avec plusieurs quotidiens. Notamment Le Soir d'Algérie, Horizons, Le Quotidien d'Oran et El Hadef. Il est aussi l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages, tels « Assassinat de Mohamed Boudiaf... J'accuse » et « Les chroniques bônoises ».

Lire aussi : Ferhat Mehenni victime d’une tentative d’agression à Paris