France : Etienne Daho évoque son enfance passée en Algérie

L’artiste français Etienne Daho a évoqué son enfance passée en Algérie dans un entretien accordé au magazine français L’Illustré, à l'occasion la sortie de l'album « Surf », dans lequel il reprend des chansons qui ont marqué son enfance.

Etienne Daho est né à Oran, dans le nord-ouest de l'Algérie, un certain 14 janvier 1956. Sa mère est Française d'origine espagnole tandis que son père était un militaire aux origines kabyles. Les années de son enfance, le chanteur les raconte avec beaucoup d'émotions. Etienne Daho et ses frères ont été élevés par leurs grands-parents. Ils tenaient une épicerie à Cap Falcon, une station balnéaire non loin d’Oran. Une région où il s'est réfugié avec sa famille lorsque la guerre d'Algérie avait atteint son apogée.

Le juke-box de son enfance

Revenant sur la sortie de sa compilation Surf, l'artiste confie qu'il a puisé cet opus du juke-bok de son enfance. Un appareil musical qui regroupe les chansons qui ont rythmé les premières années de sa vie et qui éveillent, aujourd’hui, une nostalgie teintée de tristesse pour Etienne Daho.

Société À Rouen, une soirée « les étrangers dehors » suscite la polémique

Ce juke-box « jouait tous les tubes de l’époque : les Beatles, les Beach Boys… Ma mère était une fan d’Elvis Presley, de Sinatra, de Rockabilly. Mon père aimait le jazz, mes sœurs, plus âgées que moi, écoutaient les yéyés, la scène anglaise, la Motown. Il y avait un éclectisme musical à la maison », se souvient-il.

Avant de finir son entretien, Etienne Daho dira que malgré les atrocités de la guerre, la vie dans cette Algérie en pleine turbulences était à peu près douce dans ce village au bord de la mer. « Un jour, mon père a disparu et n’est jamais revenu. Ma mère a dû rester en Algérie, ne pouvant pas divorcer, et je suis parti en France avec l’une de mes tantes », confie-t-il. Il n'avait que quatre ans lorsqu’il a embarqué sans sa mère pour la France.

Lire aussi : France : Eric Zemmour évoque ses origines algériennes


Vous aimez cet article ? Partagez !