Le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, le Pr Kamel Sanhadji, s’est exprimé sur le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 en Algérie. Il estime que cette opération pourra commencer « dans un mois », soit en janvier 2021.

Dans un entretien accordé ce vendredi 4 décembre à la Radio régionale de Sétif, le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire indique que « le début de la vaccination pour tous les Algériens sera dans un mois », ajoutant que « le vaccin sera gratuit, et non obligatoire ».

Le professeur Sanhadji assure, dans ce sillage, que l’Algérie « a toutes les capacités pour acquérir des vaccins sûrs et efficaces ». Selon les estimations du scientifique, le vaccin sera disponible au début du mois de janvier 2021, période à laquelle la campagne de vaccination devra donc commencer.

A noter que l’Agence nationale de la sécurité sanitaire est chargée de prospecter, selon une procédure d’expertise scientifique et technique avec les laboratoires nationaux, pour aider à faire « le choix d’un vaccin efficace sur le plan de la réponse du système immunitaire et pouvant être inoculé en toute sécurité, d’une part en procédant aux tests immunologiques de base et, d’autre part, aux conditions de son acquisition, son acheminement, sa conservation, en utilisant tous les moyens logistiques pour que cette opération soit possible ».

L’Agence nationale de sécurité sanitaire est aussi partie prenante, avec le ministère de la Santé et le ministère de l’Industrie pharmaceutique, de l’expertise des candidats vaccins éligibles à leur enregistrement en Algérie, les rendant ainsi rapidement disponibles au bénéfice des citoyens algériens.

Lire aussi : Comment l’Algérie se prépare à l’arrivée du vaccin anti-Covid