Le ministre algérien de la communication et porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer a rappelé à l'ordre l'actuel ambassadeur de France à Alger, François Gouyette. Dans un entretien au site Al Mayadeen, le responsable algérien n'a pas confirmé le mécontentement officiel de l'attitude présumée du diplomate français, mais a tenu à rappeler les règles en vigueur en diplomatie.

« Il existe des normes internationales et des pratiques diplomatiques reconnues que toute représentation étrangère dans n'importe quel pays doit respecter. Dans le cas contraire, ce serait considéré comme inapproprié et des mesures souveraines pertinentes pourraient être prises par le gouvernement du pays hôte », a affirmé le ministre de la communication.

Pour le responsable algérien, il y a des règles qu'aucun diplomate ne peut ignorer. « Aucun diplomate, y compris l'actuel ambassadeur de France, ne peut ignorer ces règles de base dans la pratique diplomatique », a-t-il estimé, précisant toutefois qu'en Algérie, "tout diplomate peut rencontrer des organisations officielles ou de l'opposition légale ».

Il y a des règles qu'aucun diplomate ne peut ignorer

A noter que Ammar Belhimer a tenu ces propos suite à des informations publiées par certains médias faisant part de rencontres qu'aurait eu l'ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, avec des partis de l'opposition, des personnalités et autres dirigeants de médias. C'est aussi suite au mécontentement présumé du gouvernement algérien à propos de ces rencontres.

Il faut dire que l'actuel représentant diplomatique de la France à Alger attire l'attention ces derniers temps. Et ce n'est pas toujours de façon positive. Le 9 décembre, le fameux magazine de gauche Afrique Asie a carrément accusé le diplomate français de vouloir « printaniser » l'Algérie. Comprendre que François Gouyette, nommé fin juillet 2020 à Alger, veut provoquer un « printemps arabe » en Algérie. Notamment pour avoir été ambassadeur de France en Libye à l'époque où Mouammar El Gueddafi a été renversé et tué et où le chaos a été installé.