Le gel de la mesure d'importation des véhicules de moins de 3 ans continue de susciter le mécontentement en Algérie. Cette décision est loin de faire l'unanimité, y compris au sein de l'Assemblée populaire nationale (APN). 

Deux membres de la commission des finances de l'APN ont durement critiqué le ministre de l'Industrie, Ferhat Aït Ali, auquel ils reprochent le fait de faire cavalier seul dans ce dossier. Les deux députés, en l'occurrence El Houari Thigharsi et Ammar Moussa, cités par le journal arabophone Echorouk, trouvent illogique que le ministre ait annoncé la décision du gel de l'importation des véhicules d'occasion en l'absence du président de la République.

En outre, ils affirment que cette disposition va à l'encontre des déclarations du ministre des Finances lequel, rappellent-ils, a annoncé, il y a quelques jours, que les textes réglementaires relatifs à l'importation des véhicules de moins de 3 ans étaient fin prêts.

« Aït Ali a enfreint la loi »

Sur le plan pratique, les deux députés avancent que la décision d'importation ne pouvait être annulée dans la mesure où elle est contenue dans la Loi de finances 2021, plus exactement dans l'article 110. En conséquence, cette mesure ne pouvait être supprimée que par le Parlement qui l'a adoptée ou par un décret présidentiel, soutiennent-ils. Donc, pour les deux députés, Ferhat Aït Ali a enfreint la loi de la République en prenant une décision qui ne relève pas de ses prérogatives.

À lire aussi :  Economie mondiale : Le FMI passe du pessimisme à l'optimisme pour 2023

En outre, Ammar Moussa a fait remarquer que la décision du gel de l'importation des véhicules de moins de trois ans aurait des répercussions désastreuses sur le prix des véhicules en Algérie. Déjà excessifs, les coûts des véhicules connaîtront des hausses encore plus vertigineuses en 2021, avertit-il. Pour rappel, c'est lundi 28 décembre que le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Aït Ali Braham, avait affirmé que l’importation des véhicules de moins de trois ans était « inapplicable » en Algérie.