Les habitants de la ville d’El Menia, dans la wilaya de Ghardaïa, dans le sud de l’Algérie, ont été témoins d’une histoire aussi insolite que choquante. Souffrant de sous-alimentation, une famille entière a dû être hospitalisée dans la journée du 12 janvier.   

Avant leur évacuation à l'hôpital par les éléments de la Protection civile, les membres de cette famille « n’avaient pas mangé depuis plusieurs jours ». Selon le quotidien arabophone Ennarhar, les concernés vivent « dans des conditions inhumaines ».

Les agents de la Protection civile sont intervenus à la suite d'une alerte lancée par les membres d’une association caritative de la ville d’El Menia. C'est ce collectif associatif qui avait découvert, il y a quelques jours, la détresse de cette famille, qui souffrait de la faim et de l'abandon. Selon des sources concordantes, tous ses membres ont été pris en charge par les équipes médicales du centre hospitalier où ils ont été admis.

Les premiers constats des médecins ont confirmé la thèse de la sous-alimentation. En effet, les victimes n'avaient pas mangé depuis plusieurs jours. Les praticiens ont également diagnostiqué des infections cutanées chez certains des patients. Ces dernières ont été vraisemblablement causées par des conditions d'hygiène déplorables.

Selon les témoignages recueillis çà et là, notamment auprès des voisins de cette famille, les concernés avaient bénéficié d’un logement. Mais le chef de famille aurait « décidé qu’il devait rester fermé ». Sans toit décent et sans aucune ressource pour se nourrir, les membres de ladite famille étaient abandonnés à leur triste sort, avant la découverte de leur cas par l'association caritative en question.

Lire aussi : Algérie : Des pompiers ont réussi à faire accoucher deux femmes