Le porte-parole du comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar a mis en garde, dimanche 17 janvier, contre la réouverture des frontières de l’Algérie. Le scientifique évoque le risque de la propagation de la nouvelle souche de la Covid-19 venant d’Europe.

Dans une déclaration accordée à la radio nationale chaîne 2, Djamel Fourar écarte la possibilité de la réouverture des frontières de l’Algérie en raison du risque de la propagation de la nouvelle souche de la Covid-19. « Si nous rouvrons les frontières, nous risquerons de recevoir le nouveau variant de coronavirus », a-t-il averti.

Ainsi, la réouverture des frontières de l’Algérie, fermées depuis le mois de mars 2020 pour endiguer la propagation du coronavirus, ne s’annonce pas pour demain. Et cela en dépit du lancement imminent de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Cette mesure devrait donc être renforcée pour faire face à l’émergence de nouvelles souches potentiellement plus contagieuses du coronavirus, selon le porte-parole du comité scientifique.

La mesure reste en vigueur, selon le ministre de l'Intérieur

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud a indiqué que « la fermeture des frontières a permis à l’Algérie d’endiguer la propagation du coronavirus, contrairement à d’autres pays qui ont tardé à fermer leurs frontières ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Le membre du gouvernement, qui a répondu à une question écrite d’un député, a affirmé que « cette mesure reste en vigueur, jusqu’à l’amélioration de la situation sanitaire ». Il a conclu, concernant ce sujet, que « la question de la réouverture des frontières dépendait d’une décision des hautes autorités du pays et de l’évolution de la situation sanitaire ».

En France, le gouvernement a décidé de renforcer les contrôles aux frontières dés lundi 18 janvier. « Nous allons durcir fortement les conditions d’entrée sur le territoire national et renforcer les contrôles aux frontières pour “éviter” que la souche variante du virus “ne progresse rapidement” sur le territoire », a déclaré le Premier ministre français, au cours d’une conférence de presse.