Décidément, le système de santé en Algérie n'arrange pas les hauts responsables du pays qui préfèrent se faire soigner à l’étranger. Après Abdelmadjid Tebboune qui se trouve en Allemagne, c'est le ministre des Moudjahidine et Ayants droit, Tayeb Zitouni, qui se trouve actuellement en Espagne pour des raisons de santé. C'est ce qu'a rapporté ce jeudi 28 janvier le quotidien Liberté.

Ainsi, la valse des responsables algériens dans les hôpitaux européens continue. La même source affirme que le ministre est absent de son département depuis plusieurs semaines pour des soins en Espagne. Cependant, le quotidien ne donne pas d'informations sur la maladie du ministre des Moudjahidine.

Cette information qui n'a pas été communiquée officiellement, a circulé depuis quelques semaines étant donné l'absence du ministre dans les activités officielles. Le journal affirme également que d'autres responsables se trouvent actuellement dans des hôpitaux européens. Il s'agit notamment du porte-parole de la présidence de la République, Belaïd Mohand-Oussaïd, qui est, lui aussi, hospitalisé à Paris, où il est traité après un AVC.

Il faut rappeler que les responsables algériens, les membres de leurs familles ainsi que certains hommes politiques ont pris l'habitude de se soigner à l’étranger. Plusieurs anciens ministres, et hauts responsables sont d'ailleurs décédés dans des hôpitaux étrangers. Ce constat contraste avec le discours officiel qui encense le système de santé en Algérie. Il est le meilleur en Afrique, a déclaré Abdelmadjid Tebboune quelques semaines avant son départ en Allemagne. Avant lui, l'ex-président Abdelaziz Bouteflika se soignait en Suisse.

Ainsi, le système de santé algérien est réservé au peuple. Quant aux hauts responsables, ils se soignent sous d'autres cieux avec l'argent du contribuable .

Lire aussi : Soins des Algériens à l’étranger : « Il y a manipulation dans les transferts de patients »