La campagne de vaccination démarre symboliquement, ce samedi 30 janvier. Bien avant le top départ de l’opération, le porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer annonce, ce vendredi, que la deuxième étape débutera le lendemain, dimanche.

Le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer, a indiqué ce vendredi, que la deuxième phase de la vaccination anti-Covid, concernera principalement, certaines catégories de personnes. Il s’agira notamment des fonctionnaires des services de sécurité, de la protection civile, du secteur de l’enseignement, des responsables politiques et de la famille médiatique.

Le ministère de la Santé et les autorités concernées avaient pris des mesures pour assurer le bon déroulement de cette opération qui cible une large tranche de la population. Avec l’arrivée des premières doses du vaccin sur le territoire national, les préparatifs vont bon train. Prioritairement, cette campagne ciblera les personnes les plus à risques et les plus exposées à la Covid-19 ainsi que les professionnels de santé âgés de 40 ans et plus.

L’avion transportant le vaccin Spoutnik V atterrit à l’aéroport de Boufarik

L’Algérie a reçu ce vendredi, à l’aéroport militaire de Boufarik, près de Blida, les premières doses du vaccin russe Spoutnik V. La campagne de vaccination commencera dès samedi dans cette ville du centre du pays, premier foyer de l’épidémie en mars 2020. Ammar Belhimer a souligné que la première phase de l’opération concernera d’abord le personnel médical, les personnes âgées et les malades chroniques.

En attendant le lancement de la vaccination, les autorités algériennes assurent que tous les moyens logistiques et humains nécessaires au bon déroulement de cette opération ont été mis à la disposition des structures de vaccination. Pour le Comité scientifique de suivi de la pandémie, l’objectif est de vacciner 70% de la population « pour briser la chaîne de transmission du virus ».

À lire aussi :  Qualité de vie numérique : Quelle position pour l'Algérie au classement 2022 ?

Le nombre de contamination au nouveau coronavirus dépasse officiellement les 106 000 cas en Algérie, dont près de 2 900 décès, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.