La fatwa du ministère des affaires religieuses et des waqfs déclarant le vaccin anti-covid halal et sûr n'a pas été du goût du président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), le seul à réagir après l'intervention de la Commission de la fatwa. Le Dr Lyes Merabet a dénoncé ce qu'il appelle "un mélange des genres".

"C'est quoi ce mélange des genres ???". C'est avec cette grosse interrogation que le Dr Lyes Merabet a entamé sa réaction dans une publication sur son compte Facebook. Une publication postée vendredi 29 janvier et consacrée à la fatwa déclarant halal le vaccin Spoutnik V reçu vendredi par l'Algérie. Il faut dire que le silence des scientifiques et autres médecins spécialistes est assourdissant dans cette situation.

"C'est une porte ouverte aux interprétations sur d’autres questions en relation avec la santé publique" a en fait indiqué le président du SNPSP. Pour lui, le ministère des affaires religieuses aurait pu trouver un autre moyen de promouvoir la campagne de vaccination contre le coronavirus. Comme par exemple montrer les cadres du ministère et même le ministre lui-même en train de se faire vacciner à la télévision.

Des fatwas pour d'autres produits pharmaceutiques...

C'est que le Dr Merabet a peur que cette fatwa soit un précédent pour tous ces gens qui risquent d'en réclamer pour d'autres produits relevant du domaine médical et scientifique. C'est en effet possible dans un pays où la religion occupe une place dominante.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

"S'il était question de sensibiliser sur l’importance de l’opération et de rassurer les citoyens, il aurait suffi que le ministre et les cadres du ministère se fassent vacciner devant les caméras de télévision au lieu de lancer une fatwa que d’autres pourraient demander à l'avenir pour des médicaments, sérums et autres produits pharmaceutiques" a ajouté ensuite le premier responsable du SNPSP.

Lire aussi : Algérie : L’autorité islamique déclare «halal et sûr» le vaccin anti-Covid