Le confinement sanitaire sera allégé à partir de ce mercredi 3 février à travers 19 wilayas, ont annoncé les services du Premier ministère dans un communiqué rendu public mardi. Les horaires du couvre-feu seront portés en effet de 22 heures au lendemain à 5 heures, précise la même source.

Cette décision concerne les 19 wilayas suivantes : Batna, Biskra, Blida, Bouira, Tebessa, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel-Abbes, Constantine, Mostaganem, M’sila, Oran, Boumerdes, El Tarf, Tissemsilt, Aïn Temouchent et Relizane.

Le gouvernement a également décidé, indique le même communiqué, la réouverture des activités des salles omnisports et des salles de sport et des lieux de plaisance, de détente, des espaces de loisirs et des plages.

À cela s'ajoute la prolongation des horaires d'ouverture jusqu'à 21h des commerces d’appareils électroménagers, d’articles ménagers et de décoration, de literies et tissus d’ameublement, d’articles de sport, de jeux et de jouets, des lieux de concentration de commerces, des salons de coiffure pour hommes et pour femmes, ainsi que des pâtisseries et confiseries, précise la même source. Les cafés, restaurations et fast-food limitent leurs activités uniquement à la vente à emporter, rappelle le gouvernement dans son communiqué.

A-t-on abdiqué à la pression de la rue ?

Il est à rappeler que jusque là, les horaires de confinement partiel à domicile étaient fixés de 20 heures au lendemain à 5 heures. Certains commerces étaient contraints en outre de fermer boutique dès 19 heures, notamment les cafés et les restaurants.

À lire aussi :  Naufrage de 2 embarcations de harraga : des Algériens disparus en mer, d'autres secourus

Il faut dire que cela n'était pas du goût de certains citoyens qui l'ont d'ailleurs tenu à le faire savoir, en initiant des manifestations de rue. C'est le cas des habitants de la wilaya de Jijel qui investissent la rue depuis quelques jours dans des marches nocturnes pour dénoncer ces mesures de confinement. Des dispositions qui ont été prolongées, faut-il le rappeler, dimanche dernier pour une durée de 15 jours.

D'ailleurs, le wali de Jijel a été le premier à annoncer ces mesures d’allègement pour sa wilaya, mardi 2 février. D'autres walis lui ont ensuite emboîté le pas avant que les services du Premier ministère ne viennent annoncer la généralisation de cette décision à travers les 19 wilayas.