Le procureur de la République près le tribunal de Cheraga, à Alger, a requis, ce mercredi 10 février, 10 ans de prison ferme contre l’ancien journaliste et capitaine de la sécurité militaire Hichem Aboud. Ce dernier a été jugé par contumace dans une affaire l'opposant à l'ancien ministre de la défense Khaled Nezzar.

Hichem Aboud est poursuivi en justice par les enfants de Khaled Nezzar. Il est accusé de divulguer des informations confidentielles sur la famille de l'ancien ministre de la défense ainsi que de porter atteinte à l’unité nationale et au moral de l'armée en temps de paix. Dans cette affaire, le procureur a également requis 4 ans de prison à l'encontre de deux complices de Hichem Aboud. Le verdict sera rendu le 17 février prochain.

Les révélations de Hichem Aboud

Il faut rappeler que Hichem Aboud, qui vit en exil, a accusé le général à la retraite Khaled Nezzar d'avoir assassiné son épouse. Il a aussi affirmé que son fils Lotfi a été condamné par la justice à de la prison ferme pour agression, coups et blessures à l'arme blanche. L’ancien journaliste et capitaine de la sécurité militaire a également éventé via un site algérien, l'affaire des factures impayées par la famille de l'ancien ministre de la défense à une entreprise américaine.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Suite a ces révélations, Hichem Aboud, l'auteur du livre "La Mafia des généraux" a été accusé par la famille de Khaled Nezzar d' "être à la solde des internationaux qui vous paient pour insulter l'Algérie". Des accusations auxquelles Hichem Aboud a rétorqué : "Ma réaction est simple. Quand on attrape un voleur la main dans le sac, il doit prouver son innocence et non pas se mettre à injurier celui qui l’a attrapé. Mais quand on est pris la main dans le sac, on n’a aucun argument pour se défendre que de proférer des injures et lancer des accusations sans fondement aucun".

Lire aussi : Saïd Sadi poursuit Hichem Aboud pour diffamation en France