Durant l'année 2020, les services des Douanes ont relevé plus de 500 infractions liées au transfert illicite de devises en Algérie, donnant lieu à un total de 42 milliards de dinars d'amendes. Durant la même année, les éléments de la douane algérienne ont saisi de grosses sommes d'argent en devises : plus de 450 000 euros et 34 000 dollars.

Les services des Douanes algériennes ont saisi des sommes importantes durant les deux dernières années. Intervenant, ce jeudi 11 février, devant les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, est revenu sur le bilan de la lutte contre les transferts illicites de devises au cours des années 2019 et 2020.

Ainsi, le responsable a indiqué que les services des Douanes avaient réussi, en 2020, à saisir 456 000 euros, 34 000 dollars américains, 65 000 dinars tunisiens ainsi que 640 000 dinars algériens, au niveau des différents ports et aéroports du pays. Aymen Benabderrahmane a ajouté que les mêmes services avaient enregistré, durant la même année, un total de 17 000 infractions, dont « 504 portant sur des transferts illicites de devises pour un équivalent de 10 milliards de dinars qui ont donné lieu à 42 milliards de dinars d'amendes ».

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Les chiffres enregistrés durant l'année dernière restent, néanmoins, largement au-dessous de ceux de 2019, lors de laquelle la douane algérienne a saisi plus de 1,6 million d'euros, 358 000 dollars américains, 283 millions de dinars tunisiens et 22,2 millions de dinars algériens. Il faut dire que la crise sanitaire liée au coronavirus, qui a entraîné la fermeture des frontières et l'arrêt des liaisons aériennes, y est pour quelque chose dans la baisse des tentatives de transfert illégal d'argent vers ou depuis l'Algérie.

Lire aussi : Algérie : Voici le montant en devises autorisé sans déclaration douanière (APN)