L’Algérie va-t-elle exiger des certificats de vaccination aux voyageurs dans les aéroports ? C’est la question à laquelle le membre du Comité scientifique de suivi du coronavirus en Algérie, Dr Elias Ag Bey Akhamouk, a répondu, ce vendredi 19 février, lors d'une intervention à la Radio régionale du Sétif.

Plusieurs pays ont instauré le passeport vaccinal. D'autres envisagent de le lancer dans la perspective d'une reprise du trafic aérien. En Algérie, le certificat de vaccination n’est jusque-là pas exigé pour les voyageurs. Ces derniers doivent néanmoins être munis d’un test PCR de moins de 72 heures pour pouvoir voyager.

Au sujet de la reprise des vols internationaux, le membre du Comité scientifique écarte cette possibilité. Et cela « en raison de la situation épidémique que vivent les autres pays », a expliqué Elias Ag Bey Akhamouk.

Ainsi, le débat autour du passeport vaccinal contre le Covid-19 reste « prématuré » en Algérie. Car la campagne de vaccination ne fait que commencer et connaît déjà des retards importants. Pourtant, plusieurs spécialistes et scientifiques se sont montrés favorables à la mise en place d’un « passeport vaccinal » pour les personnes souhaitant prendre l’avion. Ce document permet à son titulaire de circuler librement, à condition qu'il (document) soit reconnu par le pays hôte.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Plusieurs pays ont déjà lancé ou envisagent un passeport vaccinal pour le tourisme. Il permettrait aux voyageurs de prouver qu'ils sont vaccinés contre la Covid-19 et d'échapper, par conséquent, à des restrictions, comme la quarantaine ou un second test. De nombreux Etats envisagent de l’instaurer d'ici à l'été prochain, lorsque la majorité de la population mondiale aura, selon les projections, reçu ses doses de vaccin.

Lire aussi : Reprise des vols internationaux : La France va-t-elle opter pour le « passeport Covid » ?