Le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, ce samedi 20 février, un appel téléphonique du président français, Emmanuel Macron, a indiqué un communiqué de la présidence. Ce communiqué indique que les discussions entre les deux chefs d'Etat se sont axée sur les relations bilatérales.

Le communique de la présidence révèle également que Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron se sont mis d'accord pour renforcer la coopération entre les deux pays, et ce, dans plusieurs domaines. Il indique que cette coopération permettra aussi aux deux chefs d'Etat de rapprocher leurs points de vue sur certains dossiers.

La présidence ne donne pas plus de détails sur cet entretien téléphonique. Le communiqué, laconique, s'est contenté de généralités. Un entretien qui intervient dans une conjoncture particulière entre les deux pays. En effet, le dossier de la mémoire continue à souffler le chaud et le froid entre la France et l'Algérie. Le rapport de Benjamin Stora, suivi du refus de la présidence française de présenter des excuses à l'Algérie sur la période de colonisation, a envenimé les relations bilatérales.

Echanges de bons procédés

Cependant, il faut signaler que les relations entre les deux hommes ont toujours été bonnes. Il faut rappeler l'échange de bons procédés entre eux. Abdelmadjid Tebboune a déclaré n’avoir aucun problème avec le président français, Emmanuel Macron, avec lequel il dit entretenir de bonnes relations. Le chef de l'Etat algérien a, par le passé, mis en avant les positions prises par Emmanuel Macron, qui honorent, selon lui, l’Algérie, notamment sur la question de la mémoire et les crimes commis durant le colonialisme français.
De son côté, le président français a, à maintes reprises, exprimé son soutien à Abdelmadjid Tebboune. Il a même estimé que ce dernier était un homme « courageux » qui pourrait pousser l'Algérie vers la porte de sortie de crise.