Le polémiste français Eric Zemmour a encore tenu, jeudi 25 février, des propos polémiques sur l’Algérie. Lors d'une intervention sur les plateaux de CNews, l’éditorialiste a déclaré que « l’Algérie d’aujourd’hui doit tout à la découverte des ingénieurs français du pétrole du Sahara ». 

Habitué des déclarations hostiles à l'Algérie, Zemmour estime toujours que la colonisation a beaucoup apporté au pays. Il explique : « L’Algérie d’aujourd’hui doit tout à la découverte des ingénieurs français du pétrole du Sahara ». Pour étayer son propos, il souligne que l'Algérie « importe tout. Elle n’a qu’une seule recette d’exportation, qu’est le pétrole. C’est la seule chose qu’elle vend. Elle achète tout le reste ».

Le polémiste français fait ensuite un lien étonnant avec la colonisation pour dire que « l’Algérie d’aujourd’hui doit tout à la découverte des ingénieurs français du pétrole du Sahara ».

Eric Zemmour a également affirmé que le « régime du FLN qui a été depuis 60 ans, une catastrophe ». « Ce régime a été une catastrophe pour les libertés, pour tout. C’est un régime totalitaire. C’est un régime tyrannique. C’est un régime corrompu jusqu’à la moelle », a-t-il ajouté. Il estime, par ailleurs, que l’ancien régime sous Bouteflika « a donné les clés du camion aux islamistes. (…) Ils ont donné la société aux islamistes qui gouvernent tout ».

Pour rappel, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en France a adressé, en octobre 2019, une mise en demeure contre CNews, chaîne d’info du groupe Canal+, et son chroniqueur Eric Zemmour. C'était à la suite d'« insultes et propos haineux » de ce dernier contre l’islam et l’Algérie. Eric Zemmour, lors de l’émission « Face à l’Info » de la même chaîne, avait dit assumer les massacres du Général Bugeaud en Algérie et avait invité les Français à faire de même. Ainsi qu’à assumer l’histoire de la France.

C’est lors d’un débat avec le socialiste François Pupponi qu’Éric Zemmour avait dérapé. « Quand le Général Bugeaud arrive en Algérie. Il commence à massacrer les musulmans et même certains juifs. Eh bien moi, je suis aujourd’hui du côté du Général Bugeaud. C’est ça être Français », avait-il lâché lors d'une intervention sur le sentiment d’appartenance au peuple français.