Le chef de l'Etat algérien Abdelmadjid Tebboune a nommé, ce mercredi 17 mars, le général-major Boumediene Benattou comme conseiller auprès de la présidence chargé des affaires de défense et de sécurité, a indiqué la présidence dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook. En 2018, le président déchu Abdelaziz Bouteflika avait limogé le même général de son poste de contrôleur général au sein de l'Armée algérienne, après l'affaire de la saisie des 701 kilogrammes de cocaïne au port d'Oran.

Abdelmadjid Tebboune a décidé de désigner un nouveau conseiller. Dans un communiqué, la présidence de la République a indiqué que « le président de la République, Abdelmadjid Tebboune commandant suprême des forces armées, et ministre de la Défense nationale a nommé M. Boumediene Benattou au poste de conseiller du président de la République, chargé des affaires liées à la défense et la sécurité », lit-on dans le communiqué rendu public ce mercredi.

Il est à noter que le général-major Boumediene Benattou avait occupé le poste de contrôleur général au sein de l'armée algérienne. Mais en août 2018, l'ex-président, Abdelaziz Bouteflika l'avait limogé de son poste. Un limogeage qui est intervenu quelques semaines après l'affaire de la saisie de 701 kg de cocaïne par les forces navales au port d'Oran.

Le général Abdelhamid Ghris démis de ses fonctions

Pour rappel, le secteur de la Défense a connu un autre changement au courant de cette semaine. En effet, « conformément au décret présidentiel du 11 mars 2021 », le général de corps d’armée, Saïd Chanegriha, avait officiellement nommé, lundi 15 mars, « le général-major Mohammed Salah Benbicha dans les fonctions de secrétaire général du ministère de la Défense nationale par intérim ».

Le général-major Mohammed Salah Benbicha a remplacé le général-major Abdelhamid Ghris. Ce dernier avait beaucoup fait parler de lui, en avril 2020, lorsqu’il a été sommé de quitter les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), en Suisse, où il était hospitalisé.

Lire aussi : Algérie : Le directeur général de la Sûreté nationale limogé