La fermeture des églises en Algérie continue de susciter la polémique. Cette fois-ci, c'est l’Alliance évangélique mondiale qui a exprimé ses inquiétudes devant le Conseil des droits de l’Homme de l'ONU sur la situation des libertés de culte de l’Algérie, où toutes les églises protestantes sont fermées. 

Considérée comme une atteinte à la liberté de culte, la fermeture des églises en Algérie fait réagir. Lors du dernier Conseil des droits de l’Homme de l'ONU, l’Alliance évangélique a exprimé ses préoccupations vis-à-vis de la situation des églises mises sous scellés en Algérie. « Depuis 2018, les autorités algériennes ont fermé de force treize églises protestantes », a rappelé l’Alliance évangélique mondiale. Avant de souligner que « les tribunaux administratifs ont rejeté les demandes de réouverture des églises ».

Par ailleurs, la même instance a déploré le fait que les hautes autorités algériennes aient autorisé, en mi-février, « la réouverture de toutes les mosquées » qui étaient fermées à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Une mesure qui exclut les églises, ce qui fait qu’actuellement l’Eglise protestante d’Algérie et toutes ses 47 églises sont fermées, s'insurge la même instance.

Les autorités algériennes interpellées

Face à cette situation, l'organisation mondiale des églises chrétiennes évangéliques et protestantes appelle le gouvernement algérien « à mettre son cadre juridique en conformité avec ses obligations au titre de l’article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et à permettre la réouverture de toutes les églises protestantes ».

Rappelons qu'en mai dernier, des membres du Congrès américain avaient également critiqué sévèrement les autorités algériennes au sujet de la fermeture des églises. Les représentants américains avaient d'ailleurs adressé une lettre au chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, à travers laquelle ils lui ont rappelé que la Constitution algérienne garantissait que « la liberté de croyance et d’opinion est inviolable ».

Lire aussi : Kabylie : Un chrétien orthodoxe condamné à de la prison ferme à Bejaïa