La purge se poursuit au niveau de la police algérienne. Le nouveau Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Farid Zineddine Bencheikh, a en effet limogé, mardi 23 mars, le directeur des Renseignements généraux (RG) de la wilaya d'Alger, en l'occurrence, Yacine Kerra. Et ce, au même titre que deux responsables au niveau de la direction générale.

Installé dans ses fonctions le 16 mars, en remplacement de Khelifa Ounissi, le nouveau patron de la police algérienne semble vouloir effacer les traces de son prédécesseur. D'ailleurs, le directeur des RG de la capitale n'est pas le seul à avoir été écarté de son poste.

Il y a également le secrétaire général de la DGSN ainsi que son directeur de cabinet qui ont connu le même sort. A ce titre, Farid Zineddine Bencheikh a nommé le commissaire Ghali Lazreg, comme nouveau secrétaire général. Auparavant, il occupait le poste de directeur des écoles au sein de la même direction. Il a également désigné l'inspecteur Hicham Saïdani, comme son chef de cabinet.

Ce ne sont pas les premiers changements effectués dans les structures de la police nationale depuis la nomination, à sa tête, de Farid Zineddine Bencheikh. Ce dernier a en effet remplacé, lundi 22 mars, deux directeurs de la Police des frontières (PAF), en l'occurrence ceux de l'aéroport international d'Alger et du port d'Alger.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Le nouveau DGSN a en outre procédé à deux changements aussi importants au niveau de sa direction. Il s'agit du responsable chargé de la communication et celui en charge de la coopération internationale. Ces changements annoncés dans un communiqué par la DGSN ont eu lieu six jours après l'installation de Farid Zineddine Bencheikh.

Il faut préciser que Farid Zineddine Bencheikh est le 3ème directeur de la police nationale depuis le limogeage de Abdelghani Hamel en juin 2018. Sous la présidence de Abdelaziz Bouteflika, l'ex-directeur de la protection civile, Mustapha Lahbiri, a pris la direction de la DGSN, avant qu'il ne soit limogé en février 2019, à la faveur du déclenchement du mouvement populaire Hirak, et remplacé par Khelifa Ounissi.

Lire aussi : Incidents des supporters du MCA au siège Sonatrach : Quatre chefs de la police limogés