Dans un rapport, le magazine Forbes classe l'Algérie parmi les destinations les plus risquées pour les membres de la communauté LGBTQ, au même titre que le Maroc et 18 autres pays. Le média explique qu’en Algérie, « l'attitude sociale générale envers la communauté LGBTQ est ouvertement négative et parfois violente ».

L'Algérie est une destination fortement déconseillée aux touristes homosexuels. Dans un rapport rendu public mardi 23 mars, le magazine Forbes a placé l'Algérie à la 18e position des pires destinations pour les gays. « Cette nation nord-africaine se classe au 18e rang des pires conditions de notre indice de sécurité des voyages LGBTQ. Les actes homosexuels entraînent deux mois à deux ans de prison, plus une amende », écrit le célèbre magazine à propos de l'Algérie.

Forbes explique que si l'Algérie figure dans ce classement, c'est à cause de ses lois qui condamnent les relations homosexuelles et de l'attitude sociale générale vis-à-vis des LGBT. « En tant que touriste, vous ne serez probablement pas soumis à ces lois, mais il est conseillé d'être prudent. La loi interdit de s'habiller avec des vêtements du sexe opposé et l'attitude sociale générale envers la communauté LGBTQ + est ouvertement négative et parfois violente », souligne la même source.

L'Algérie et le Maroc côte à côte

Le même classement a placé le Maroc à la 18e place, ex aequo avec l'Algérie et l'Egypte. « Bien que ce soit une destination de rêve avec des paysages incroyables, le Maroc figure à la 18ᵉ place » des pires destinations pour les gays, écrit le célèbre magazine. Le média explique qu’au Maroc, les homosexuels risquent une peine de prison de 6 mois à trois ans, en plus d’amendes. Toujours selon le magazine Forbes, le Nigeria est le pays le plus risqué pour la communauté LGBTQ. À la deuxième position, on retrouve l'Arabie saoudite, suivie de la Malaisie.

En revanche, le même rapport donne le Canada à la tête des pays les plus sûrs pour la communauté LGBT. « Le Canada a mis en place des protections constitutionnelles pour protéger la communauté LGBTQ + contre la violence et la discrimination, et le mariage homosexuel est légal depuis 2005 », note le même magazine. Le Canada est suivi des Pays-Bas, « premier pays au monde à légaliser le mariage homosexuel, en 2001 », et de la Suède.

Lire aussi : La communauté LGBT en Algérie (vidéo)