Prévue le 10 avril, la visite en Algérie du Premier ministre français, Jean Castex, a été annulée. Cette annulation est expliquée, du côté français, par l'épidémie de Covid-19. Du côté algérien, aucune réaction officielle pour le moment. Cependant, certaines sources médiatiques affirment que les raisons de l'annulation de cette visite ont un lien avec le conflit qui oppose le Sahara occidental au Maroc.

En effet, des sources médiatiques françaises ont révélé que la décision d'annulation de cette visite faisait suite à une décision du parti de Macron, La République en Marche. Ce dernier a annoncé l'ouverture d'une antenne à Dakhla, dans le Sahara occidental. Une décision considérée par les autorités algériennes comme une prise de position claire en faveur des thèses marocaines qui considèrent le Sahara occidental comme territoire marocain.

Pour l’Algérie, ce geste, intervenu la veille d'une aussi importante visite, ne peut passer inaperçu. La France s'est rangée du côté marocain en dépit de la légalité internationale qui, depuis 30 ans, insiste sur le référendum d'autodétermination qui permettrait aux populations sahraouies de dire si elles souhaitent rester indépendantes ou si elles veulent être rattachées au Maroc.

Explications officielles

Il faut dire aussi que d'autres raisons sont derrière le report de cette visite. Des sources algériennes affirment que le nombre des membres de la délégation ministérielle française, réduite à trois ou quatre membres du gouvernement en « raison de l’épidémie », est également une raison du mécontentement des autorités algériennes. Ces dernières n'ont pas jugé la composante de la délégation à la hauteur du sommet. Ces sources ajoutent que « la visite a été réduite à une seule journée et la délégation à quatre ministres. C’est un sous-format, alors qu’il y avait beaucoup de dossiers bilatéraux à étudier ».

À lire aussi :  Le Maroc profite de la faiblesse du gouvernement espagnol

Côté officiel, seules les autorités françaises ont réagi pour l'instant. Matignon a annoncé, jeudi 8 avril, que cette visite avait été reportée « compte tenu du contexte sanitaire ». « L’épidémie de Covid-19 ne permettant pas à ces délégations de se retrouver dans des conditions pleinement satisfaisantes », le comité « est donc reporté à une date ultérieure, lorsque le contexte sanitaire sera plus favorable », explique le communiqué du Premier ministère français.

Lire aussi : La visite du Premier ministre français, Jean Castex, en Algérie reportée