Trois syndicats de l'éducation annoncent un mouvement de grève pour demain mercredi 28 avril. En effet, l'UNPEF, le CELA et le SATEF font état d'un débrayage national qui sera suivi de plusieurs rassemblements devant différentes directions de l’éducation.

Selon le même communiqué, le mouvement de protestation annoncé comprend un arrêt de travail et des sit-in qui se tiendront devant différentes directions de l’éducation à travers le pays. Les syndicats ont précisé que cette grève serait suivie d’autres formes de protestation qui seraient déterminées « avant la fin de la semaine » en cours. Parmi les revendications soulevées, « l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs de l'éducation ».

Les syndicats réclament « l’amélioration du pouvoir d’achat »

Les syndicats mettent en avant la chute que connaît « le pouvoir d’achat des enseignants et des travailleurs de l’éducation. La dévaluation de la monnaie nationale. La flambée vertigineuse des prix des produits de consommation et l’absence de volonté de la part du gouvernement quant à résoudre les problèmes du secteur ».

Aussi, les trois organisations syndicales exigent une « revalorisation des salaires » et leur droit à la retraite anticipée et à la retraite sans condition d’âge après trente-deux années de service. Concernant le volet pédagogique, les initiateurs de la grève réclament la « révision des programmes et méthodes d’enseignement. L’amélioration des conditions de travail et de scolarisation. La réduction des volumes horaires et la dispense des enseignants du primaire des activités extra pédagogiques ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

A noter que ce débrayage interviendra dans une période marquée déjà par des actions de protestation des enseignants, lesquels tiennent depuis quelques jours des rassemblements devant les sièges des directions de l’éducation.

Lire aussi : Algérie : Voici les revendications des syndicats de la santé