L'Algérie a enregistré ses premiers cas de contamination au variant indien du coronavirus. L’Institut Pasteur Algérie (IPA) a, en effet, confirmé, dans un communiqué publié ce lundi 3 mai, 6 nouveaux cas du variant indien, dans la wilaya de Tipaza. Le même institut a également détecté plusieurs nouveaux cas du variant britannique au niveau de sept wilayas différentes.

Le variant indien du coronavirus a fait son apparition en Algérie. L’Institut Pasteur indique, dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, avoir détecté « pour la première fois 06 cas du variant indien (B.1.617) dans la wilaya de Tipaza ». L'IPA souligne, néanmoins, que « ce variant détecté en Algérie est de sous-type 2, qui comporte des différences par rapport au mutant hybride circulant actuellement en Inde (Absence de la mutation E484K) ». Et de rappeler que ce « variant est classé par l'OMS comme "variant à suivre", après les variants dits " préoccupants", à savoir les variants britannique, sud-africain et brésilien ».

L'Algérie enregistre 37 nouveaux cas du variant britannique

Par ailleurs, l’Institut Pasteur Algérie (IPA) a fait savoir que « dans le cadre des activités de séquençage relatives à la surveillance des variants du virus SARS-CoV-2, menées par l’Institut Pasteur d’Algérie sur les prélèvements reçus des différentes wilayas du pays, il a été procédé ce jour 03 mai 2021, à la détection de 37 nouveaux cas du variant britannique (B.1.1.7) ».

Le même institut ajoute que les 37 cas confirmés du variant britannique ont été détectés dans les wilayas suivantes :
  • Alger : 23 cas
  • Blida : 5 cas
  • Bejaïa : 3 cas
  • Constantine : 1 cas
  • Médéa : 1 cas
  • Mila : 1 cas
  • M'Sila : 1 cas
À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Avec ces nouvelles contaminations, l’Institut Pasteur d’Algérie souligne que « le nombre total de cas confirmés du variant britannique, depuis le 25 février 2021, s’élève ainsi à 180 cas ». Concernant le variant nigérian (B.1.525), l’IPA a indiqué n'avoir détecté « aucun nouveau cas à la date de rédaction de ce communiqué (Les recherches étant toujours en cours) ».