Se dirige-t-on vers la fin du calvaire pour les voyageurs désirant se rendre dans un pays membre de l’Union européenne, dès cet été ? La réponse est oui si l’on se fie à la dernière proposition de la Commission européenne, rendue publique ce lundi 3 mai. En effet, la Commission européenne a proposé, ce lundi, de permettre l'entrée dans l'UE, dès cet été, aux voyageurs en provenance de pays étrangers ayant reçu les doses nécessaires des vaccins anti-Covid autorisés au niveau européen.

« La Commission propose (aux Etats membres) de permettre l'entrée dans l'UE pour des motifs non essentiels, non seulement aux personnes venant de pays dont la situation épidémiologique est bonne, mais aussi aux personnes qui ont reçu la dernière dose recommandée d'un vaccin autorisé dans l'UE », selon le texte publié ce lundi 3 mai par l'exécutif européen. Les voyageurs devraient avoir reçu ce vaccin au moins 14 jours avant leur arrivée. Les Etats membres pourraient étendre cette autorisation aux personnes ayant reçu un vaccin concerné par une homologation en urgence de l'OMS, est-il précisé.

La proposition doit désormais être soumise aux Etats membres. Les ambassadeurs des 27 doivent l'examiner mercredi 5 mai. L'UE prépare la mise en place d'un certificat sanitaire européen, qu'elle souhaite opérationnel avant la fin juin. D'ici là, les Etats membres devraient pouvoir accepter des certificats émis par des pays extérieurs à l'UE, indique le texte. Un mécanisme est toutefois prévu pour suspendre rapidement les arrivées dans le cas où la situation épidémiologique d’un pays se détériorerait, notamment en raison d’un variant, explique le texte.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les frontières européennes fermées depuis mars 2020

Voilà une nouvelle qui ravira certainement des millions de voyageurs du monde entier. En effet, dans le cas où cette proposition de la Commission européenne serait validée par ses pays membres, les voyageurs pourraient enfin préparer leurs valises pour se rendre dans le pays européen de leur choix dès l’été prochain, à condition qu'ils aient reçu les deux doses d'un vaccin anti-Covid homologué en Europe, comme cela est suggéré par la Commission de l’UE.

A rappeler que l'UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages « non essentiels » et a établi, à partir de juin, une liste restreinte, révisée régulièrement, de pays tiers dont les résidents peuvent entrer dans l'Union. Depuis fin janvier, les pays de cette liste sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande et la Chine (sous réserve de réciprocité).

Lire aussi :  Covid-19 : Après la France, l’Allemagne impose des tests aux voyageurs algériens