Bonne nouvelle pour les retraités algériens. Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, El Hachemi Djaâboub, a annoncé, ce lundi 10 mai, que les retraités algériens allaient bénéficier d'une revalorisation de leurs pensions durant le mois de mai en cours, avec des taux pouvant atteindre 7 %.

Plus de 3,2 millions de retraités algériens vont bénéficier, dans les prochains jours, d'une augmentation de leurs pensions de retraite. En visite dans la wilaya de Jijel, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, El Hachemi Djaâboub, a indiqué, lors d'un point de presse, que son département allait entamer, dès la semaine prochaine, la révision annuelle des pensions de retraite en Algérie.

Le même responsable a indiqué que ces augmentations seraient appliquées selon des taux variables (entre 2 et %) qui tiendront compte du montant total des pensions de retraite. Les hausses vont toucher particulièrement les pensions les plus faibles. En effet, l’augmentation de 7 % devrait concerner les pensions et les retraites inférieures ou égales à 20 000 dinars. Tandis que les augmentations de 2,3 et 4 % concerneront les pensions de retraite supérieures à 20 000 dinars, selon des paliers qui seront annoncés par le même ministre incessamment.

Des augmentations de 2 à 7 % pour les retraités en Algérie

En mai 2020, le ministère du Travail avait également fait état de l'augmentation des pensions de retraite en fonction des mêmes taux. En effet, une hausse de 7% avait été décidée en faveur des pensions inférieures ou égales à 20 000 dinars. Tandis qu’une augmentation de 4% a été approuvée pour celles entre 20 000  50 000 dinars. Le gouvernement avait aussi décidé de valoriser les pensions et les retraites entre 50 000 dinars et 80 000 dinars de 3%, et de 2 % celles qui dépassant 80 000 dinars. Le même barème devra être appliqué cette année pour la revalorisation des pensions.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Rappelons qu’en décembre 2020, le ministre même ministre avait indiqué que la Caisse nationale des retraites (CNR) traversait une crise sans précédent. En mars 2020, le gouvernement avait estimé le déficit de la CNR à 601,11 milliards de dinars en 2019. Il avait révélé que ce déficit atteindrait 1 093,4 milliards de dinars à l’horizon 2030.