Détecté pour la première fois le 3 mai dernier, le variant indien du Covid-19 serait introduit en Algérie via le pays voisin, la Tunisie. C’est en tout cas ce qu’a affirmé un médecin tunisien qui n’a émis aucun doute quant à l’origine de l’introduction de ce variant en Algérie.

«  Il n’y a aucun doute, le variant indien du coronavirus détecté dernièrement en Algérie est introduit en Algérie depuis la Tunisie », affirme en effet Zakaria Bouguira, médecin réanimateur, mercredi dans une déclaration à la radio tunisienne. Ainsi donc, selon les propos de ce médecin tunisien, le variant indien qui a été détecté le 3 mai dernier pour la première fois en Algérie serait introduit depuis la Tunisie.

Le variant est introduit depuis la Tunisie, selon un médecin local

«  En dépit de la fermeture des frontières terrestres algériennes depuis une année, il subsiste un point faible du côté de la frontière Algéro-Tunisienne avec les déplacements de petits groupes de personnes entre les deux pays », affirme Dr Zakaria Bouguira. « En toute logique le variant indien du Covid-19 ne peut donc s’introduire en Algérie que via la Tunisie », explique-t-il.

Version de l'Institut Pasteur

Pour rappel, le directeur général de l’Institut Pasteur Algérie (IPA), Faouzi Derrar avait révélé le 4 mai dernier sur les ondes de la radio algérienne, que le variant indien du coronavirus a été détecté sur des ressortissants indiens travaillant dans un chantier de construction à Tipaza. « Dès la détection de la première contamination par ce variant sur un ressortissant indien rentré récemment de son pays, il a été procédé à une enquête épidémiologique qui a conduit à la détection de cinq autres malades de la même nationalité exerçant tous sur un chantier dans la wilaya de Tipaza », avait expliqué le DG de l’IPA tout en rassurant que « la contamination a été circonscrite au niveau du foyer détecté dans la wilaya de Tipaza ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a également confirmé que c’était « un virus importé ». « C’est un Indien qui a été séquencé. Il est venu de Doha. C’est un Indien qui travaille à Koléa (wilaya de Tipaza) », a-t-il précisé.

Il faut dire qu’avec cette révélation du médecin tunisien, les autorités algériennes doivent renforcer les mesures de vigilance au niveau des frontières avec ce pays d’autant plus que depuis le début du Ramadan, la situation épidémique s’est nettement dégradée. En effet, le 29 avril, le ministère tunisien de la Santé a rendu publics des chiffres alarmants : 119 morts dues au virus du Covid-19 en vingt-quatre heures seulement. C’est un record dans le pays. Au total, en treize mois, plus de 10 000 Tunisiens ont trouvé la mort à cause de la pandémie.

lire aussi : Covid-19: Le variant indien détecté pour la première fois en Algérie